Ofac État des Forêts

Etat des Forêts

Les forêts du bassin du Congo couvrent 200 millions d’hectares au cœur du continent africain. Tout à la fois, elles représentent la ressource quotidienne de 60 millions de personnes, produisent des moyens financiers pour les États de la région par l’exploitation du bois d’œuvre, absorbent d’énormes quantités de carbone, fournissent le socle d’une biodiversité unique et régulent le débit des grands fleuves d’Afrique centrale. Pourtant, de nombreuses interrogations et approximations demeurent quant aux services qu’elles produisent, à leur évolution spatiale, aux opportunités qu’elles représentent, aux menaces qui les guettent.

Pour pallier le manque de données fiables, de nombreux acteurs de la région et au-delà, provenant des services gouvernementaux, d'ONG, du secteur privé et de la communauté scientifique, se sont rapprochés pour produire le premier État des forêts en 2005, dans une version concise, et une édition plus complète parue en 2006, sous l'impulsion des États-Unis, de l'Union Européenne, de la France et de l'Allemagne.

En 2007, l’Union européenne a supporté ce processus avec comme objectifs principaux de (i) constituer un système de suivi de l’environnement naturel et socio-économique des écosystèmes forestiers d’Afrique centrale basé sur une série d’indicateurs, (ii) coordonner la publication tous les deux ans du « Rapport sur l’État des forêts », et (iii) initier la création de l’Observatoire des forêts d’Afrique centrale (OFAC) au profit des pays de la COMIFAC.

Cet ouvrage, produit tous les deux ans par la Commission des forêts d’Afrique centrale (COMIFAC) et les autres acteurs du Partenariat pour les Forêts du Bassin du Congo, est devenu la référence absolue pour qui voudrait avoir une vue synthétique et détaillée de la situation du massif forestier tropical d’Afrique centrale.







L’État des aires protégées 2015 est une publication de l’Observatoire des Forêts d’Afrique Centrale (OFAC).

La mission d’Observation des Aires Protégées d’Afrique Centrale qui incombe à l’Observatoire des Forets d’Afrique Centrale sous mandat de la COMIFAC et en collaboration notamment avec le RAPAC, le CIRAD et l’UICN a produit en 2015 une première édition du Rapport sur l’Etat des Aires Protégées d’Afrique Centrale (EDAP 2015).

Lire la suite