GABON

Les titres forestiers en vigueur au Gabon sont de 3 types :

  • Les concessions forestières sous aménagement durable (CFAD);
  • Les permis forestiers associés (PFA), délivrés aux nationaux dont l'aménagement est intégré à celui d'une CFAD préexistante;
  • Le permis de gré à gré (PGG), délivré aux nationaux au sein des forêts du domaine forestier rural.



Contribution du secteur forestier au PIB et à la création d'emplois directs

Contribution du secteur forestier au PIB Nombre d'emplois directs*
Valeur (%) Année Valeur Année
Gabon 3,5 2009 14 121 2009

*Le nombre d'emplois indirects est difficilement appréciable, les données en la matière sont hétérogènes

Source: Cellule économique

Les activités liées à la forêt sont régies par la loi 16/01 portant Code forestier. Parmi les nombreux textes d'application prévus pour cette loi, peu ont fait l'objet d'une adoption finale.

Plus d'informations sur le cadre légal et institutionnel de la gestion forestière au Gabon


Superficies concédées (en ha)

Pays Superficie forestière en 2008* Concessions forestières Année (pour superficies concédées)
Gabon 20 982 690 9 893 234 2009

Source: Etat des Forêts 2008, consolidation des données de végétation produite par UCL, JRC et SDSU

Le Gabon reste depuis 1999 le premier producteur de grumes dans le Bassin du Congo, avec une moyenne annuelle de plus de 3 millions de m3, bénéficiant de coûts de revient plus compétitifs et de la richesse en Okoumé. La crise de 2008 a ramené la production à 2 millions de m3, avant que l'année 2009 marque, selon les chiffres officiels fournis à OFAC, un niveau record de production de près de 4 millions de m3, record lié à l'entrée en vigueur annoncée de l'interdiction de l'exportation de grumes, qui a dopé la production de fin d'année. Il est encore trop tôt pour juger des répercussions de la mesure d'interdiction d'exportation de grumes sur la filière gabonaise, les opérateurs sont en phase d'adaptation et des mesures d'assouplissement pourraient être prises en 2011, notamment d'éventuelles dérogations pour l'exportation de grumes.


Evolution des productions de grumes (en m3/an en moyenne sur chaque période)

Périodes 91-95 96-2000 2001-2005 2005-2009
Gabon 1 680 000 3 060 000 2 930 000 3 140 000

Source: CHRISTY et al. 2003, OFAC

Le Gabon a connu une première phase d'industrialisation à la fin des années 1990. La consommation interne de grumes, qui a stagné entre 20 000 à 50 000 m3 par an sur la période 1970-1998 (Christy et al., 2003), a dépassé les 100 000 m3/an ces dernières années. Le pays devrait encore fortement accroître durant les prochaines années sa capacité industrielle pour s'adapter à la récente interdiction d'exportation de grumes qui a favorisé l'apparition de nombreux projets industriels.


Taux de transformation évalués

2005-2008* 1993-1999
Gabon 37% 15%

*Evaluation faite à partir des données disponibles sur la période, selon les cas sur la base de la proportion de bois entrés en en usine sur l'ensemble export + entré en usine ou bois non exportés sur production de grumes.

Sources : 1993-1999 : OIBT ; 2005-2008 : OFAC

Le taux légal de transformation, depuis 2009 est de 100%. Il est possible que des quotas d'exportation soient accordés pour 2011.

Autres liens:
Les forêts du Gabon en 2008
Accès aux indicateurs de suivi de la gestion forestière au Gabon

L’État des aires protégées 2015 est une publication de l’Observatoire des Forêts d’Afrique Centrale (OFAC).

La mission d’Observation des Aires Protégées d’Afrique Centrale qui incombe à l’Observatoire des Forets d’Afrique Centrale sous mandat de la COMIFAC et en collaboration notamment avec le RAPAC, le CIRAD et l’UICN a produit en 2015 une première édition du Rapport sur l’Etat des Aires Protégées d’Afrique Centrale (EDAP 2015).

Lire la suite