REPUBLIQUE DU CONGO

Les titres d'exploitation délivrés par l'administration sont:

  • Les conventions de transformation industrielle;
  • Les conventions d'aménagement et de transformation;
  • Les permis de coupe de bois des plantations;
  • Les permis spéciaux.
Les permis de superficie attribuée sur le long terme concernent des UFA (Unités Forestières d'Aménagement). Certaines de ces UFA ont été découpées en UFE (Unité Forestière d'Exploitation).



Contribution du secteur forestier au PIB et à la création d'emplois directs

Contribution du secteur forestier au PIB Nombre d'emplois directs*
Valeur (%) Année Valeur Année
Congo 5,6 2006 7 424 2007

*Le nombre d'emplois indirects est difficilement appréciable, les données en la matière sont hétérogènes

Source: Document Stratégique de Réduction de la Pauvreté (DSRP) et MDDEFE

La loi 16/2000 portant Code forestier fixe le cadre législatif en matière forestière. Cette loi est complétée par des textes d'application, notamment le décret 2002/437 fixant les conditions de gestion et d'utilisation des forêts.

Plus d'informations sur le cadre légal et institutionnel de la gestion forestière au Congo


Superficies concédées (en ha)

Pays Superficie forestière en 2008* Concessions forestières Année (pour superficies concédées)
Congo 14 384 835

Source: Etat des Forêts 2008, consolidation des données de végétation produite par UCL, JRC et SDSU

En termes de production de grumes, le Congo se maintient à 1,3 millions de m3 depuis la mise en production de la quasi-totalité du massif du nord du pays au début des années 2000.


Evolution des productions de grumes (en m3/an en moyenne sur chaque période)

Périodes 91-95 96-2000 2001-2005 2005-2009
Congo 580 000 610 000 1 260 000 1 320 000

Source: Rapports annuels des DDEF, OFAC



Taux de transformation évalués

2005-2008* 1993-1999
Congo 57% 42%

*Evaluation faite à partir des données disponibles sur la période, selon les cas sur la base de la proportion de bois entrés en en usine sur l'ensemble export + entré en usine ou bois non exportés sur production de grumes.

Sources : 1993-1999 : OIBT ; 2005-2008 : OFAC

Le taux légal de transformation est de 85%, mais a été baissé à titre exceptionnel à 70% en raison de la crise internationale (mesure prolongée sur l'année 2011). Des possibilités sont envisagées pour des échanges de quotas entre opérateurs.

Autres liens:
Les forêts du Congo en 2008
Accès aux indicateurs de suivi de la gestion forestière au Congo

L’État des aires protégées 2015 est une publication de l’Observatoire des Forêts d’Afrique Centrale (OFAC).

La mission d’Observation des Aires Protégées d’Afrique Centrale qui incombe à l’Observatoire des Forets d’Afrique Centrale sous mandat de la COMIFAC et en collaboration notamment avec le RAPAC, le CIRAD et l’UICN a produit en 2015 une première édition du Rapport sur l’Etat des Aires Protégées d’Afrique Centrale (EDAP 2015).

Lire la suite