CAMEROUN

En 2008, 9 types de titres forestiers pouvaient être octroyés par l'administration forestière :

  • Permis d'exploitation du bois d'œuvre;
  • Permis d'exploitation des produits spéciaux;
  • Permis d'exploitation du bois de chauffe ou des perches;
  • Autorisation personne de coupe;
  • Autorisation de récupération de bois;
  • Forêt communautaire;
  • Vente de coupe;
  • Forêt communale;
  • Concession forestière (UFA, unité forestière d'aménagement).


Contribution du secteur forestier au PIB et à la création d'emplois directs

Contribution du secteur forestier au PIB Nombre d'emplois directs*
Valeur (%) Année Valeur Année
Cameroun 6 2004 13 000 2006

*Le nombre d'emplois indirects est difficilement appréciable, les données en la matière sont hétérogènes

Source: Ministère des Finances et Audit économique et financier du secteur forestier


Les activités liées à la forêt sont régies par la loi 94/01 portant régime des forêts, de la faune et de la pêche. Le Cameroun a signé la majorité des conventions et accords bilatéraux et multilatéraux applicables au domaine forestier.

Plus d'informations sur le cadre légal et institutionnel de la gestion forestière au Cameroun


Superficies concédées (en ha)

Pays Superficie forestière en 2008* Concessions forestières Année (pour superficies concédées)
Cameroun 16 467 570 6 381 684 2009

Source: Etat des Forêts 2008, consolidation des données de végétation produite par UCL, JRC et SDSU

La production camerounaise de grumes reste constante depuis 2 décennies, à un peu plus de 2 millions de m3 grumes (si l'on excepte l'année de crise), grâce à la relative stabilité socio-politique du pays et à de bonnes conditions logistiques d'exploitation, dont notamment des infrastructures de transport de relative bonne qualité sur une grande partie du territoire, mais aussi grâce à la diversité de ses productions qui lui permet de faire face aux fluctuations du marché plus facilement que les massifs forestiers fortement dépendants d'une ou quelques essences.


Evolution des productions de grumes (en m3/an en moyenne sur chaque période)

Périodes 91-95 96-2000 2001-2005 2005-2009
Cameroun 2 640 000 2 690 000 2 220 000 2 310 000

Source: Topa et al 2010, Cerrutti et al. 2006, OFAC



Taux de transformation évalués

2005-2008* 1993-1999
Cameroun 88% 57%

*Evaluation faite à partir des données disponibles sur la période, selon les cas sur la base de la proportion de bois entrés en en usine sur l'ensemble export + entré en usine ou bois non exportés sur production de grumes.

Sources : 1993-1999 : OIBT ; 2005-2008 : OFAC

Le taux légal de transformation est de 100%, avec dérogation possible.

Autres liens:
Les forêts du Cameroun en 2008
Accès aux indicateurs de suivi de la gestion forestière au Cameroun

L’État des aires protégées 2015 est une publication de l’Observatoire des Forêts d’Afrique Centrale (OFAC).

La mission d’Observation des Aires Protégées d’Afrique Centrale qui incombe à l’Observatoire des Forets d’Afrique Centrale sous mandat de la COMIFAC et en collaboration notamment avec le RAPAC, le CIRAD et l’UICN a produit en 2015 une première édition du Rapport sur l’Etat des Aires Protégées d’Afrique Centrale (EDAP 2015).

Lire la suite