Projet de Réhabilitation du Réseau des Parcs Nationaux
Type d'initiative PROJET
dénomination / acronyme PREPAN
Date de début 2009-09-30
Date de fin 2018-12-31
Objectif général Le projet va renforcer les capacités générales de l'Institut Congolais pour la Conservation de la Nature sur le terrain et au plan national. Il consolidera aussi la coordination entre les partenaires, et permettra de réhabiliter deux parcs nationaux prioritaires et leurs zones tampons. Il contribuera également à établir des relations constructives avec les communautés locales et à étendre le réseau d'aires protégées existant.
Objectifs particuliers -
site web -
Flyer ou document de présentation -
Observations -
Source(s) de financement
Source BM (Banque Mondiale)
Budget total 10 000 000
Devise du Budget total USD
Localisation (zone d'activités)
National
Niveau -
Domaines d'intervention
Domaine principal: Aménagement / Planification
Domaine secondaire -
Activités générales Appui technique
Domaine principal: Biodiversité / Conservation
Domaine secondaire Aires protégées
Activités générales Appui technique, Travaux de terrain, Appui institutionnel, Suivi-Evaluation/Audit/Etude d'impact, Etude
Leader du projet
BM (Banque Mondiale)
Organisation internationale
États-Unis
Partenaire Institutionnel
MECNDD (Ministère de l'Environnement, Conservation de la Nature et Développement Durable)
Public
République Démocratique du Congo
ICCN (Institut Congolais pour la Conservation de la Nature)
Public
République Démocratique du Congo
Partenaire Opérationnel
BM (Banque Mondiale)
Organisation internationale
États-Unis
Partenaire Financier
BM (Banque Mondiale)
Organisation internationale
États-Unis
KfW (Banque allemande de Développement)
Public
Allemagne

L’État des aires protégées 2015 est une publication de l’Observatoire des Forêts d’Afrique Centrale (OFAC).

La mission d’Observation des Aires Protégées d’Afrique Centrale qui incombe à l’Observatoire des Forets d’Afrique Centrale sous mandat de la COMIFAC et en collaboration notamment avec le RAPAC, le CIRAD et l’UICN a produit en 2015 une première édition du Rapport sur l’Etat des Aires Protégées d’Afrique Centrale (EDAP 2015).

Lire la suite